You are currently browsing the monthly archive for juin 2007.

le titre de ce dessin de Pablo Picasso est piquant : « personnage de « Tête d’homme » brandissant des verges ».

Il en brandit une au moins avec plaisir.

Carnet 39, daté du 20 juillet 1930

93-004163-01.jpg

Le titre de celui-ci, signé Marc Chagall et daté de 1913, ne l’est pas moins : « Nu en mouvement ». On ne peut mieux dire.

38-000195-01.jpg

Lucio Fontana, Femme nue couchée
Stylo a bille sur papier fort

29-000663.jpg
Lucio Fontana, Concetto spaziale, Attesa, 1966
acrylique sur toile, 73,8 x 60,5 cm

attesa.jpg

Un souffle et Danaé en a les yeux au ciel.
Buonaccorsi Pietro (1500-1546/47), Pierino del Vaga (dit), Jupiter et Danaé

00-031076.jpg

Pablo Picasso, Le Baiser, Huile sur toile, 1931

97-023959.jpg

Wim Delvoye, Lick 3 2000
Cibachrome marouflé sur aluminium

baiser_delvoye.jpg

fuck-alone-1.jpg

destricted_noe.jpg

« Fuck alone », ou la contribution de Gaspard Noé au projet « Destricted ».

Une scène d’amour entre un homme et une femme. Une jeune femme se masturbe avec son ours en peluche. Un homme regarde la première scène d’un film porno sur l’écran de sa télévision et se masturbe à l’aide d’une poupée gonflable.
Baptisé We fuck alone en clin d’œil au titre de son premier long métrage Seul Contre Tous (I Stand Alone), Gaspar Noé continue de plonger sa caméra dans la solitude de l’homme face au plaisir. Vingt-trois minutes stroboscopiques visuellement épuisantes qui déconstruisent la relation sexuelle
Et Gaspard Noé, qu’en dit-il ?
« L’idée de départ était de filmer une baby-sitter en train de se masturber devant un film porno à la télé – ce sont les images que j’ai tournées avec Katsumi et Manu Ferrara. Au final, on voit une jeune fille se masturber avec un nounours, à côté d’une chambre où un mec fait pareil avec une poupée gonflable. Katsumi vit la moitié de l’année à Los Angeles et le jour du tournage, elle enchaînait après un autre film porno. Le tournage a été assez court, avec une équipe ultra-réduite, puisque nous n’étions que trois sur le plateau, le couple et moi. Je leur ai dit de faire ce qu’ils avaient à faire, sans donner de directions particulières. « Amusez-vous, prolongez l’acte autant que vous pouvez et une fois que Manu aura joui, ça sera fini. » (Rires) Je suis incapable de dire aux gens comment ils doivent baiser, je m’en étais déjà aperçu avec le clip de Placebo… Je me concentre sur la lumière et les mouvements de caméra. « 

bitegrecque.jpg

Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »

Cyrano de Bergerac

Poursuivons donc cette histoire de l’art côté fesses. Sous un même angle cette fois.

pied.jpg

Avec Robert Mappelthorpe qui photographie avec autant de talents les fesses féminines que masculines.

gericault.jpg

Avec Eugène Delacroix. Académie d’homme nu de dos, penché en avant, le genou droit sur un billot; vers 1817-1826

mithuna1long.jpg

A Khajuraho, de jeunes et jolies fesses du 11e siècle

Au bain, rien ne change ou si peu. Les poses aujourd’hui sont juste plus audacieuses et le désordre au pied de ces dames un peu plus grand.

Les poupées double-face, tissus et couture, 2006 de Lamia Ziade, artiste libanaise qui oeuvre entre Paris et New-York.
Un détail du célèbre Bain turc de Jean-Dominique Ingres , 1862.

« De belles femmes nues dans des poses diverses… les unes conversant, les autres à leur ouvrage, d’autres encore buvant du café ou dégustant un sorbet, et beaucoup étendues nonchalamment, tandis que leurs esclaves (en général de ravissantes filles de dix-sept ou dix-huit ans) s’occupaient à natter leur chevelure avec fantaisie » (le bain des femmes d’Andrinople par Lady Mary Montaigu, Turkish Letters, 1763)

lamia.jpg

ingres.jpg

Gland, point suprême de l’être
De mon maître,
De mon amant adoré
Qu’accueille avec joie et crainte,
Ton étreinte
Mon heureux cul, perforé

Tant et tant par ce gros membre
Qui se cambre,
Se gonfle et, tout glorieux
De ses hauts faits et prouesses,
Dans les fesses
Fonce en élans furieux

Paul Verlaine, Hombres (Hommes), Balanide. 1891

pierre_et_gilles_3.jpg

Pierre et Gilles, Titof, le petit Rimbaud, 2005

On vît, c’est le cas de le dire, Titof dans le « Baise moi » de Virgines Despentes.

Trois autres petits cunnilingi :

inazim.jpg

hyperréaliste, à l’huile et sur toile, avec Taner Ceylan. « Mother », 2005

deveria08.jpg

en illustration et à la hussarde par Achile Devéria (1800-1857), par ailleurs directeur du département des gravures de la Bibliothèque Nationale à Paris et assistant curateur du département égyptien du Louvre, eh oui.

tn_sweethoneychildweb.jpg

Encre sur papier, par Tracy Nakayama : un cunni tout fluide. « Sweet Honey Child », 2004

realtimeperfo.jpg

Laissons, Andréa la touriste et passons du musée à l’espace de la galerie d’art actuel avec Adel Abdessemed. « Ce qui m’amuse dans l’art, ce n’est pas le réalisme mais l’abstraction du réel », déclare celui-ci. Il faut en effet, une solide dose d’abstraction de la réalité pour convoquer neuf couples dans une galerie d’art et leur proposer d’y faire l’amour en public. Confondant espace public et privé, c ‘est ce que l’artiste réalisa en 2003 dans une galerie d’art milanaise, filmant froidement la scène, trace de cette performance érotique.
L’oeuvre s’appelle  » real time », en temps réel. Ce qui correspond fort justement à la définition du film pornographique faite par le sémiologue Umberto Eco :  » (dans un film pornographique), tout ce qui n’est pas sexuel doit prendre autant de temps que dans la réalité alors que les actes sexuels doivent prendre plus de temps qu’ils n’en requièrent en général dans la réalité. Voici donc la règle : si dans un film, deux personnages, pour aller de A à B, mettent un temps égal à celui qu’il faut en réalité, nous avons la certitude de nous trouver face à film porno. Bien entendu, il doit y avoir aussi des actes sexuels sinon Im Lauf der Zeit de Wim Wenders, qui montre pendant presque quatre heures deux personnes voyageant en camion, serait un film pornographique, ce qu’il n’est pas. »

realtimevideo.jpg

frazer.jpg

Petite vidéo de six minutes, comme une caméra cachée. L’artiste, Andréa Fraser, incarne une touriste visitant le musée Guggenheim de Bilbao, architecture hypermédiatisée de Franck Gerry, musée temple de la consommation. Elle réagit naïvement et émotionnellement aux injonctions célébratives distillées d’une voix suave par un audioguide vantant les mérites de cette architecture. La propagande est quasi subliminale; le musée devient fétiche, objet de désir incontrôlé et de consommation quasi sexuelle. Et la pulsion devient si forte qu’Andréa la touriste, isolée en sa bulle fantasmagorique, en vient à lascivement se frotter érotiquement la petite culotte contre l’un des piliers du bâtiment. Et passe la caravane des touristes en Arty-land.

« Little Frank and His Carp », vidéo, 6 minutes, 2002.

mapp01.jpg

Christopher Holly, 1981

mapp02.jpg

Man in Polyester Suit, 1980

mapp03.jpg

Untitled, 1982

Dans notre rubrique, l’histoire de l’art côté fesses.

Des fesses qui ne laissent pas de marbre. Celles de l’une des trois Grâces, copie antique, celles de ce guerrier gaulois blessé, 1er siècle, celles de cette nymphe néo-classique et allongée, signée Antonio Canova

me0000035720_3jpg.jpg

me0000035729_3jpg.jpg

canova20.jpg

« Du temps des Grecs, deux sœurs disaient avoir
Aussi beau cul que fille de leur sorte ;
La question ne fut que de savoir
Quelle des deux dessus l’autre l’emporte :
Pour en juger un expert étant pris,
A la moins jeune il accorde le prix,
Puis l’épousant, lui fait don de son âme ;
A son exemple, un sien frère est épris
De la cadette, et la prend pour sa femme ;
Tant fut entre eux, à la fin, procédé,
Que par les sœurs un temple fut fondé,
Dessous le nom de Vénus belle-fesse ;
Je ne sais pas à quelle intention ;
Mais c’eût été le temple de la Grèce.
Pour qui j’eusse eu plus de dévotion. »

La Fontaine, Contes et nouvelles en vers – Conte tiré d’Athénée.

velasquez.jpg

venus2.jpg

soliloquy1998.jpg

venus4.jpg

Diego Velasquez, La Vénus au miroir, 1649-1651
Marcel Mariën, Venusquez, 1974
Sam Taylor Wood, Soliloquy II, 1998, Color Photograph
Mariano Vargas, Venus, Angel and me, photographie couleurs.

tollens3.jpg

kissina.jpg

« Le seul véritable voyage n’est pas d’aller vers d’autres paysages, mais d’avoir d’autres yeux. » écrivait Marcel Proust, l’auteur de « A l’ombre des jeunes filles en fleur ». Et les voici joliment en fleur ces jeunes filles. Avec Cornélie Tollens, l’envie surgit d’effeuiller la beauté pétale après pétale, jusqu’au coeur de la fleur. Avec Julia Kissina, l’on vivrait bien à l’ombre de ces jeunes fesses en fleurs. Pour leur conter fleurette bien sûr. Blumen est une série réalisée en 2006 par cette artiste berlinoise.

abramovic_perfo.jpg

la_belle_rosine.jpg

Marina Abramovic, nude with skeleton, 2004, performance.
Antoine Wiertz, La Belle Rosine, 1847

cunni_rober1.jpg

Façon Robert Mapplethorpe. Marty et Veronica. 1982

henri_avril_23.jpg

Façon antique, signée Paul Avril.
A son propos j’ai lu quelque part sur le net : « AVRIL Paul : de son vrai nom Edouard, Henri Avril, né à Alger en 1843 mais pour certains historiens d’art en 1849, mort au Raincy en 1928. Peintre portraitiste français qui se rendit célèbre par ses illustrations des écrivains de l’époque en particulier Théophile Gautier. Ces illustrations sont la plupart du temps des gravures à l’eau forte. Il donne à ses personnages une certaine raideur antique et s’apparente ainsi à l’école classique de Monsieur Ingres. ». Une certaine raideur antique, que c’est joli.

 

roemer2jpg.jpg

 

Et cunni antique. Au lupanar de Pompéi. Latinisme : cunnilingus vient de cunnus, vulve et lingere, lécher.

Dans notre rubrique, l’histoire de l’art côté fesses.

bouguereau.jpg

L’élégance même. Bouguereau, Nymphes et Satyre, 1873 (détail)

mapplethorpecarllarge.jpg

La puissance. Robert Mapplethorpe. Carl.

man-ray-la-priere.jpg

Le don. Man Ray, La prière, 1930

La succion de la mangue : « la femme met la moitié du linga dans sa bouche et le suce avec force.
« Alors, de son linga, Shiva émit sa semence parfaite qui avait le parfum fragrant du jasmin ou du lotus bleu. Agni la prit dans ses mains et la but, se réjouissant out en pensant « Elixir ! » et alors Shiva disparut. »

ks29.jpg

« Suce la queue jusqu’à ce que tu ne puisses plus penser. » – Daniel Suders, The Fourteen Steps

artwork_images_259_182181_raymond-pettibon.jpg

Raymond Pettibon, Entering Marlboro County, 2005

04-511992.jpg

Bas-relief antique, felatio (du latin fellare, sucer). Période indéterminée. (à notre avis, on peut au moins dater l’oeuvre avant éjaculation)

Dans notre rubrique, l’histoire de l’art côté fesses.

01-010318.jpg

Brassaï, la lumière d’une seule source. Epreuve argentique.

161.jpg

Nu couché vu de dos, détail. Henri Matisse. 1927

michelange.jpg

Michelangelo Buonarroti (1475-1564), Michel-Ange (dit)
Etude d’homme de dos, d’après le Jugement Dernier de la Chapelle Sixtine

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
juin 2007
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,186,765 visites