You are currently browsing the category archive for the ‘Pierre & Gilles’ category.

Wojnarowicz David, Rimbaud à New-York

Pierre et Gilles, Casanova

Gland, point suprême de l’être
De mon maître,
De mon amant adoré
Qu’accueille avec joie et crainte,
Ton étreinte
Mon heureux cul, perforé

Tant et tant par ce gros membre
Qui se cambre,
Se gonfle et, tout glorieux
De ses hauts faits et prouesses,
Dans les fesses
Fonce en élans furieux

Paul Verlaine, Hombres (Hommes), Balanide. 1891

pierre_et_gilles_3.jpg

Pierre et Gilles, Titof, le petit Rimbaud, 2005

On vît, c’est le cas de le dire, Titof dans le « Baise moi » de Virgines Despentes.

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
avril 2017
L M M J V S D
« Mai    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,156,035 visites