You are currently browsing the category archive for the ‘Calle Sophie’ category.

Georges Grosz

Sophie Calle, l’Amnésie

Sophie Calle, le dessert

When I was fifteen I was afraid of men. One day in a restaurant, I chose a dessert because of its name: « Young Girl’s Dream. » I asked the waiter what it was, and he answered: « It’s a surprise. » A few minutes later he returned with a dish featuring two scoops of vanilla ice cream and a peeled banana. He said one word: « Enjoy. » Then he laughed. I closed my eyes the same way I closed them years later when I say my first naked man.

Sarah Lucas, from Self-Portraits 1990-1998, Eating a Banana 1990

Sophie Calle, Untitled (for Ralph), 1980

Pierre Alechinsky, Les yeux infatigables de la stripteaseuse

Albert Watson

Litanie des saints:
Je crois qu’elle sent du bout des seins.
Tais-toi, tu sens du bout des seins.
Pourquoi sens-tu du bout des seins?
Je veux sentir du bout des seins.

Marcel Duchamp, Rrose Sélavy, oculisme de précision, 1939

Marcel Duchamp, Prière de toucher, 1947

Rigel Herrera, vingt centimètres de diamètre, huile sur toile

Andrej Glusgold

Marina Abramovic , Balkan Erotic Epic, Banging the Skull (Marina)

Sophie Calle, Breast, 2001

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
août 2017
L M M J V S D
« Mai    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,171,814 visites