You are currently browsing the category archive for the ‘_gourmandise’ category.

Matthias Koster

fraise_.jpg

Peter Franck

cette1.jpg

cette2.jpg

Peter Franck

cette3.jpg

Reinart de Grendel

maikefress.jpg

Maiké Fress

sushi1.jpg

sushi2.jpg

sushi3.jpg

Natacha Lesueur

Jeff Bark

Anton Corbijn

Ernesto Timor

Dahmane

Aida Makoto

Dahmane

Denise Bellon, Das Frühlingsfest , performance de Meret Oppenheim, 1959

Vanessa Beecroft

Carrache Annibale (1560-1609)
Une Bacchante

John Currin, Nude on a table

Jack Vettriano, The party ‘s over


John Stoddart, Breakfast with Sarina, 2003

Jeff Burton, untitled (sandwiches)

Armand Rassenfosse

Sophie von Hellermann, When he came…

Liu Jianhua

Dahmane

Henri Matisse

Et pour le dessert : Helmut Newton

Pour Minouche, Pablo Picasso, 1957

Marilyn Minter, Food Porn

Sarah Lucas, Get off your horse and drink your milk

David Lachapelle

pm-33074-large.jpg

alb_garcia_alix.jpg

Alberto Garcia Alix, Eva, Budapest

1big.jpg

ward00.jpg

ward02.jpg

ward01.jpg

Vous avez reconnu le grain ? Tony Ward.

Toujours dans la filière de la peinture hyperréaliste, l’oeuvre de l’Américain, of course, Will Cotton, est parfaitement décalée, oniriquement sucrée, comme s’il s’agissait d’évoquer la vie érotique de Hans et Gretel. Voici ces dames à déguster dans un univers de sucre candy, acidulées, à sucer comme un bonbon, les voici se baignant de chocolat, se coiffant de chantilly ou mieux encore alanguies dans une caverne de crème glacée. A coup sûr, elles feront fondre la glace mieux encore qu’un coulis de fraise ou une nappée de chocolat chaud. C’est l’heure du dessert.

icecreamcavern.jpg

cotton_ice_cream.jpg

candy.jpg

steak.jpg

Signé Landru fils, collier, poitrine, entrecôte, faux-filet, rumsteack , quasi, jarret, façon boucher. Cuire a) à la broche b) braisé c) en cocotte.
L’odalisque transformée en ready made prête à étre consommée, façon Marcel Duchamp

rectoodalisqueweb.jpg

« Odalisque », photographie de Susanne Junker, autoportrait Paris 2001

ti_dej.jpg

Le titre de l’oeuvre est tout aussi délicieux que ne l’est son objet :

Noritoshi Hirakawa. Petit-déjeuner dans la cuisine, 1995.

Francesco Hayez, né à Venise, mort à Milan en 1882, est sans conteste l’un des principaux représentants de l’école romantique italienne du 19e siècle. Peintures d’histoire, allegories politiques, scènes mythologiques, portraits, le corpus est riche. On lui connaît également quelques planches beaucoup plus privées et tout à fait délicieuses.

Voici donc une fort goûteuse dégustation de face et de profil

hayez_profil.jpg

hayez_face.jpg

Une dégustation que l’on peut bien sûr partager. Allez, mange moi aussi…

hayez_69.jpg

Trois autres petits cunnilingi :

inazim.jpg

hyperréaliste, à l’huile et sur toile, avec Taner Ceylan. « Mother », 2005

deveria08.jpg

en illustration et à la hussarde par Achile Devéria (1800-1857), par ailleurs directeur du département des gravures de la Bibliothèque Nationale à Paris et assistant curateur du département égyptien du Louvre, eh oui.

tn_sweethoneychildweb.jpg

Encre sur papier, par Tracy Nakayama : un cunni tout fluide. « Sweet Honey Child », 2004

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
août 2017
L M M J V S D
« Mai    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,171,812 visites