You are currently browsing the category archive for the ‘Merritt Natacha’ category.

douach1.jpg

Florence Chevallier

doucah2.jpg

douach3.jpg

Samantha Wolov

douch4.jpg

Natacha Merritt

douch5.jpg

douch6.jpg

Norbert Guthiez

douch7.jpg

Steve Gianakos

douch8.jpg

Norbert Guthier

Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin

Pierre Molinier

Yva Richard

Natacha Merritt

Félicien Rops, l’Hypocrisie

molinier.jpg

Pierre Molinier par Pierre Molinier

« le Chaman » Titre attribué : Comment me trouvez vous? – Molinier Pierre (1900-1976)

2shile.jpg

Egon Schiele par Egon Schiele

pmerritt03.jpg

Natacha Meritt  par Natacha Meritt.

Anyone who has seen her Digital Diaries has intimate knowledge of Natacha Merritt. And of her friends, male and female, and her acquaintances as well. But Merritt’s favourite motif is herself: she poses almost every minute of the day for her camera, taking photographs of herself in bed, in the shower, having sex with her friend, masturbating with and without accessories, from every imaginable angle and with the camera usually at arm’s length.
Merritt, born 1977, works with a digital camera, the Polaroid of the 90s, breaking down the most intimate details into universally accessible bits of information. Eric Kroll came across Natacha Merritt by chance in the internet, where she had put several of her photographs. This was something that left the tradition of classical pin-up and fetish photography, in which Kroll himself works, far behind it.

Comment parvenir à rendre compte de son intimité, de ses pulsions, de ses émotions ? Natacha Merrit a résolu cette question épineuse en prenant le parti d’enregistrer sa vie sexuelle sur pellicule. Digital Diaries est donc un journal sexuel, le sien. La photographe ne recherche ni la photographie d’art, ni la provocation. Cette somme d’autoportraits érotiques illustre autant de rencontres et d’états qu’elle a souhaité explorer. D’aucuns parleront de voyeurisme, d’autres d’une forme d’introspection peu banale. Travaillant exclusivement sur sa vie sexuelle, Natacha Merrit crée les images qu’elle veut donner de sa propre personnalité. Comme elle le précise elle-même : « my photo needs and my sexual needs are one and the same » (mes attentes artistiques et sexuelles ne sont qu’une et même chose). L’oeuvre, sans tabou aucun, a trouvé un inévitable prolongement sur le net. Au risque de tomber dans la banalité d’un porno chic beaucoup plus commun.

merritt2.jpg

merritt1.jpg

merritt3.jpg

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
avril 2017
L M M J V S D
« Mai    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,156,553 visites