You are currently browsing the category archive for the ‘_transgenre’ category.

Diane Arbus

Hans Bellmer

Georges Grozs

Joel Peter Witkin

drag1.jpg

Andy Warhol

drag2.jpg

drag3.jpg

drag4.jpg

Fiona Clarck

drag5.jpg

Andy Warhol

Michel Journiac, 24 heures de la vie d’une femme ordinaire, 1974

« Je n’avais pas la prétention en m’habillant en femme pendant 24 heures de mettre à nu toute la complexité de la condition féminine. Je voulais plutôt illustrer un certain nombre de situations, les expérimenter avec mon propre corps, amener le public à se poser des questions, montrer aux femmes combien elles sont piégées et aux hommes, ce qu’ils peuvent faire d’une femme. »

Liu Xiaodong

Ernest Bellocq

von Umwerth Ellen

Doris Kloster

Pierre Molinier, autoportrait au masque

Joel Peter Witkin, les trois grâces

Francis Picabia, trois femmes

Pablo Picasso, les trois grâces

Olaf Martens

Georges Grosz

Georges Grosz

Sophie Calle, l’Amnésie

Joel Peter Witkin

Joel Peter Witkin, Gods of heaven and earth, Los angeles

Dorothy Iannone

Diane Arbus, seated man

Jenny Saville, Passage, huile sur toile

Andres Serrano

Jeremy Kost, Mickey Would Be Happy, 2004.

Sarah Lucas got a salmon on.  Sarah Lucas porte un saumon ? Oui, quoiqu’en argot, on traduira plutôt : Sarah Lucas a une érection.


Got a Salmon On #3  1997


Pierre Molinier, autoportraits.

Hermaphrodite endormi

Hermaphrodite

13201382.jpg

Georges Grosz

Mais non ce ne sont pas deux amies sur le point de se faire quelques jolies mignardises. C’est Jupiter soi-même qui a pris les traits de Diane pour séduire la belle Callisto.

8150354.jpg

Gerrit Van Honthorst (1590-1656) : Jupiter sous les traits de Diane séduisant Callisto

a0157.jpg

Pierre-Paul Rubens sur le même thème

a2209.jpg

Et François Boucher.

« Soudain il prend les traits et les habits de Diane : « Ô nymphe, la plus chérie de mes compagnes, demande-t-il, sur quelles montagnes avez-vous chassé aujourd’hui ? ». Callisto se lève, et s’écrie : « Je vous salue, ô divinité que je préfère à Jupiter, et qu’en sa présence même, j’oserais mettre au-dessus de lui » ! Le dieu l’écoute, et sourit. Il s’applaudit en secret de se voir préféré à lui-même. Il l’embrasse, et ses baisers brûlants ne sont pas ceux d’une chaste déesse. La nymphe allait raconter dans quels lieux la chasse avait conduit ses pas. De nouveaux embrassements arrêtent sa réponse, et Jupiter enfin se fait connaître par un crime.  » (Ovide, les Métamorphoses)

Heureusement qu’Andy est un prénom tant du genre masculin que féminin.



Warhol Andy (dit), Warhola Andrew (1928-1987)
Self Portrait in Drag

507bg.jpg

Man Ray, Marcel Duchamp en Rrose Selavy, 1920-21

26_big.jpg

Marcel Duchamp, Belle Haleine, Eau de Voilette , 1921

Vidé de son contenu, le flacon s’emplit à mesure égale d’esprit de Rrose

Conseil d’hygiène intime : il faut mettre la moelle de l’épée dans le poil de l’aimée

On en a évidemment pas fini de gloser sur les oeuvres duchampiennes auxquelles je faisais référence dans  mes deux derniers billets…  Vous n’avez pas tout compris ?  Bon,  Joconde jusqu’à trois et je recommence. Je sais, c’est pas toujours facile de comprendre la leçon duchampienne. C’est pas rose, c’est la vie…

Et Mona Lisa, dans tout ça ? Transgenre avec ses moustaches à la  Dali… et L.H.O.O.Q.
« Look », dixit Marcel, précisant que le beau, la belle, a chaud au cul. Le beau label que voilà.

marcel_duchamp_mona_lisa_lh.jpg

Marcel Mariën, lui, préfère sourire dans sa barbe

9339marien.jpg

molinier.jpg

Pierre Molinier par Pierre Molinier

« le Chaman » Titre attribué : Comment me trouvez vous? – Molinier Pierre (1900-1976)

2shile.jpg

Egon Schiele par Egon Schiele

pmerritt03.jpg

Natacha Meritt  par Natacha Meritt.

Anyone who has seen her Digital Diaries has intimate knowledge of Natacha Merritt. And of her friends, male and female, and her acquaintances as well. But Merritt’s favourite motif is herself: she poses almost every minute of the day for her camera, taking photographs of herself in bed, in the shower, having sex with her friend, masturbating with and without accessories, from every imaginable angle and with the camera usually at arm’s length.
Merritt, born 1977, works with a digital camera, the Polaroid of the 90s, breaking down the most intimate details into universally accessible bits of information. Eric Kroll came across Natacha Merritt by chance in the internet, where she had put several of her photographs. This was something that left the tradition of classical pin-up and fetish photography, in which Kroll himself works, far behind it.

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
avril 2017
L M M J V S D
« Mai    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,155,852 visites