You are currently browsing the category archive for the ‘_kamasutra’ category.

India, Orissa, 17e siècle

kamaillu.jpg

anonyme

wood21.jpg

wood22.jpg

wood23.jpg

wood24.jpg

wood25.jpg

wood26.jpg

wood27.jpg

Man Ray, Mr and M Woodman

afric1.jpg

afric2.jpg

afric3.jpg

afric5.jpg

afric6.jpg

afric7.jpg

anonymes

Dire qu’il existe des gens pour croire qu’une chaise est uniquement destinée à s’y asseoir. Enfin pas tout le monde… N’est-ce pas chérie ?

went.jpg

Richard Wentworth (1947), Siege 1983-84

390419846_cfe061134b_o.jpg

390419851_f17fd5b177.jpg

Mr et M Woodman, par Man Ray, 1947

inventaire des dieux et héros mythologiques dans toutes les positions amoureuses.  C’est Agostino Carracci, bien sûr.

carracci_angelique_et_med.jpg
Les cuivres secrets

Les postures de l’Aretin
Les    cuivres secrets de Carrache
Le    martinet du libertin
La    moniche avec sa moustache
Et    le sourire des putains

Guillaume Apollinaire

dans notre rubrique kamasutra artistique. En fait c’est encore plus compliqué que le poirier indien, mais c’est du même genre tout en souplesse.

pv-sexe-05g.jpg
Des noirs et blancs pareils, ce ne peut être que Tony Ward.

Sous rubrique de notre kamasutra artistique

05-514290.jpg

Pablo Picasso, 1940

449px-polyenoschrisis.jpg

Agostino Carracci (1557-1602)

hayez05.jpg

Francesco Hayez
Si le monsieur s’agenouille au bord du lit pour prendre la dame, on parlera de bateau ivre…

Et à propos du Bateau Ivre, rappelons les vers d’Arthur Rimbaud :

J’ai rêvé la nuit verte aux neiges éblouies,
Baiser montant aux yeux des mers avec lenteurs,
La circulation des sèves inouïes,
Et l’éveil jaune et bleu des phosphores chanteurs !

Jeanne Susplugas photographie des poupées érotiques japonaises Made in Japan (2004) qui sont des porte-clés, dans toutes les positions sexuelles. Le résultat est à la fois ludique et dérangeant. Suite donc de notre kamasutra artistique, rubriques diverses positions

made05.jpg
made10sm.jpg
20061207131117_made08-site.jpg
made03sm.jpg

Dans notre série « l’art du kamasutra » ou l’art prend position, deux antiques congrès de la vache

levrette1.jpg


napoli-museomosaico3.jpg

et un autre plus moderne : Jan Saudek, Jan’s Heaven, 1988

saudek22.jpg

de douces chevauchées qui ont pour noms position de la balançoire ou du cheval renversé, ou encore de l’Aretin en hommage à Pierre l’Aretin et aux « modi » (les positions) de ses « sonnets luxurieux ».

« Puisque c’est pour baiser que l’on nous mit ici,
Baisons, mais baisons donc et foutons-nous sans cesse,
Toi tu aimes le noeud, moi je chéris la fesse
Le monde serait con s’il n’en était ainsi. »….

A classer dans notre kamasutra artistique.

manray.jpg

Man Ray, monsieur et madame Woodman, 1947

hayez07.jpg

Francesco Hayez

thomas_ruff_aretin.jpg

Thomas Rüff, Nude

Dans notre (nouvelle) série, l’art prend position ou faites donc l’amour en positions artistiques.

Andromaque : « Celle-ci est la femme de Hektôr qui était le plus brave des Troiens dompteurs de chevaux quand il combattait autour de Troiè », rappelle Homère dans le sixième chant de l’Illiade. Et Andromaque aimait à chevaucher son Hector, le domptant en position équestre. Le poète latin Martial, se plaignant du manque d’ardeur sexuelle de sa propre épouse (« Tu aimes les ténèbres. Moi, il me plaît de folâtrer sous l’oeil de la lampe et de faire l’amour au grand jour ») dans le 11e livre de ses « Epigrammes » écrit d’ailleurs à ce sujet :

« Tu juges indigne de toi d’aider mon travail de tes mouvements, de ta voix, de tes doigts. On dirait que tu prépares l’encens et le vin du sacrifice. Quand Andromaque chevauchait Hector, les esclaves Phrygiens, derrière la porte, jouissaient, solitaires, et même pendant qu’Ulysse ronflait, la chaste Pénélope avait toujours la main à l’endroit sensible.  »

Voilà donc pour la désormais célèbre « position d’Andromaque », ici un relief antique découvert à Pompéi

napoli_ga.jpg

Que Laurent Chambert décline en une sculpture de carton ondulé (avec poudre d’or, 2005), nuançant l’exercice et choisissant la variante de l’ « Union du papillon », encore appelée position de la voie inclinée, ce qui permet à madame d’effectuer d’agréables mouvements circulaires.

chambert.jpg

Et n’oublions pas les conseils de Vatsyayana:

Celui qui est expert dans l’art d’amour, qui connaît sa propre force ainsi que l’ardeur, la tendresse et la vigueur de sa jeune maîtresse doit tenir compte de ces mouvements torrentueux et être prudent ». (Titre 2, chapitre 7 des Kâma Sûtra)

andromaque.jpg

saltz12-18-12.jpg

On connait le style parfaitement décalé, déjanté, british, déformant de John Currin, lui qui balance entre peinture de la Renaissance, culture pop, mode contemporaine, adepte des genres les plus éculés pour des sujets de parfait mauvais goût. On connait par exemple ses portraits de quinquagénaires béates et débordantes d’une candeur offerte. Le voici qui se penche sur des vintages pornographiques scandinaves pour nous offrir l’académisme de la pornocopie, cannibalisant ces images à l’huile et sur toiles. Stupéfiant. « Rotterdam 2006 » ci dessus, Kissers ci-dessous, dont la source iconographique circule sur le net. Non pas sur un site consacré à la peinture.

currin.jpg

Biennale de Venise 1991, l’Arsenal déjà transformé en loveland. Jeff Koons y installe ce qu’on pourrait nommer un porn cataphalque et se représente baisant sa future jeune épouse, Llona Staller, mieux connue sous le nom de Cicciolina, dans toutes les positions et en tous médias. Kitsch harcore dans la section Aperto, la bien nommée. Et lui aussi évoquait le paradis : ce cycles de sculptures, peintures et photoraphies porte le doux nom de « made in haeven ». Comme quoi, les Coréens ne sont pas en avance. Quant à Jeff, dirty on top, il dira plus tard : « Je n’ai pourtant jamais voulu être choquant. Mon intention était seulement de créer une oeuvre dans la tradition de Boucher et de Fragonard ». Oui Oui.

Un parc de sculptures sur l’île de Cheju, au large de la Corée. Disney salace, loveland disent-ils, demandez votre sachet de pop porn à l’entrée. Il paraît que Cheju est aussi surnommée l’île de la lune de miel… Elle est paradisiaque et il est de tradition d’y passer son voyage de noces. Cela me rappelle « Made in heaven » de Jeff Koons, cycle que l’artiste réalisait avec son épouse, la Ciciolinna il y a vingt-cinq ans. Ici, ce sont des artistes coréens qui ont oeuvré; et la collection dépasse de loin ces quatres sculptures. Mais nulle part je n’ai trouvé trace des noms de ces plasticiens, au top du kitsch.
Il faut 45 minutes pour parcourir le parc, sans compter les éventuels arrêts dans les buissons, bien sûr.

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
août 2017
L M M J V S D
« Mai    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,171,671 visites