You are currently browsing the category archive for the ‘_extase’ category.

Zhang Yong

Nir Hod

Ritums Ivanovs

Debbie Han

cri1.jpg

Vito Acconci

cri2.jpg

Eric Rondepierre

cri3.jpg

Samantha Wolov

red31.jpg

Bettina Rheims

red32.jpg

Morgane Tschiember

red33.jpg

Ma Dong Min

red35.jpg

Moïse Kissling

red36.jpg

Bettina Rheims

red37.jpg

John Stoddart

clima1.jpg

clima2.jpg

Samanthe Wolov

clima3.jpg

David Lachapelle

clima4.jpg

Claude Fauville

clima5.jpg

Ernesto Timor

K R Buxey se fait le chantre de l’orgasme féminin célébré avec autant de grâce qu’un requiem…

Ernesto Timor

A la manière de Greuze

Philippe Meste, woman in love

Philippe Meste, woman in love

Brassaï, le phénomène de l’extase

Chen Wenbo

Luciano Castelli

Graig Cowling

Denis Piel, after

Taner Ceylan , galaxy

Aura Rosenberg a, quant à elle, dressé un inventaire d’orgasmes masculins. Elle a demandé à un certain nombre de femmes de prendre le visage de leur partanaire en close up au moment de l’extase. Ce sont ses « head shots ».

headshot4.jpg

« Ce qu’il y a de bien dans mes films, c’est que l’on peut s’absenter, aller aux toilettes, manger et revenir les voir. La plupart du temps on n’a pas raté grand- chose., déclarait Andy Warhol »
Cela se vérifie aisément avec Empire (un plan fixe sur l’Empire State Building : 8 heures) ou Sleep (un homme qui dort : 6 heures). Blow Job est plus court. Réalisé en 1963, il s’agit d’un seul plan fixe sur le visage d’un homme qui se fait sucer. Durée : 35 min d’extase en temps réel.

blow_job.jpg

Man Ray, Sleeping Kiki

man-ray.jpg

Clarisse Hahn
Ovidie Flash 02, 2001
« Ovidie est une jeune actrice de films pornos, explique Clarisse Hahn. Nous nous sommes rencontrées l’hiver 2000 et nous avons noué une relation de travail et d’amitié. Pendant un an, je l’ai accompagnée sur des tournages, des live show sur internet etc. La pornographie n’apparaît pas dans son aspect médiatique, elle est plutôt pensée comme une réalité à partir de laquelle on peut réfléchir sur les relations qui se tissent entre les êtres. Sur le tournage d’un film, on voit un réalisateur manipuler les corps jusqu’à obtenir un improbable édifice de chair. Les personnages se figent dans des poses extatiques, corps au travail investits dans la fabrication d’une image du plaisir. Ce film interroge les différents modes de relation à autrui: le toucher, la parole… Où se situe le point de contact avec l’autre? Pendant quelques mois, j’ai partagé mon appartement avec Ovidie et son mari, qui m’ont laissée filmer leurs discussions et leurs disputes. Des sentiments et des désirs contradictoires qu’ils expriment se dégagent des questionnements plus généraux. La complexité des relations de couple, de sexe, de travail est tour à tour évoquée.  »

ovidie.jpg

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
juillet 2017
L M M J V S D
« Mai    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,167,642 visites