You are currently browsing the category archive for the ‘Courbet Gustave’ category.

bath1.jpg

bath2.jpg

bath3.jpg

Gustave Courbet

bath4.jpg

Charles Chaplin

bath5.jpg

Martin Eder

lesamies_2.jpg

Gustave Courbet

lesamies_1.jpg

Albert Marquet

lesamies_3.jpg

Henri de Toulouse Lautrec

lesamies_4.jpg

Pablo Picasso

lesamies_5.jpg

Francis Picabia

lesamies_6.jpg

André Lhote

lesamies_7.jpg

Pat Andréa

auvert1.jpg

Harry Callahan

auvert2.jpg

Jules Lefebvre (1876)

auvert3.jpg

Gustave Courbet

auvert4.jpg

René Magritte

auvert5.jpg

auvert6.jpg

Jeff Bark

Gustave Courbet, la bachante, 1844-47

Lesrel Adolphe Alexandre[1839-1890], Bacchante Enivree

Attribué à Jean Honoré Fragonard, la bacchante endormie

Gérard de Lairesse, la bacchante endormie

Lisa Yuskavage

Félicien Rops, les deux amies

Gustave Courbet, deux baigneuses (ou deux femmes nues)

Rigel Herrera

Anonyme
Nude Study with Two Female Figures [French]
1847-1853

Francis Picabia

Michael von Zichy

Lucien Clergue

Gustave Courbet

Herb Ritts

courbet_sleep.jpg

Gustave Courbet, Le sommeil, 1866

41-000012-02.jpg

Henri Matisse, trois amies

subject-c2.jpg
Noritoshi Hirakawa, subject C, 2004

Toujours dans « Pikelporno » de Pipilotti Rist, l’hommage à Gustave Courbet est à peine déguisé…

Il était évidemment temps qu’il fasse son apparition sur ce blog, ce célèbre tableau qui défraya la chronique en 1866 et qui longtemps appartint à Jacques Lacan, fort discret quant à cette « Origine du monde » puisqu’il la fit placer dans un cadre à double fond et demanda à André Masson de peindre une oeuvre par dessus la toile…
« L’origine du monde » fut considérée par les contemporains de Courbet comme une oeuvre pornographique. Certes, le cadrage du tableau, comme un portrait intime sans visage… mais aussi ces lèvres rouges ainsi que ce téton bandé qui témoignent de l’activité récente du modèle de Gustave Courbet…
Amusante mais significative anecdote que la description que l’écrivain Maxime Ducamp fit du tableau, lui qui fut témoin direct de la sortie de la toile de l’atelier :  » lorsqu’on écartait le voile, on demeurait stupéfait d’apercevoir une femme de grandeur naturelle, vue de face, extraordinairement émue et convulsée, remarquablement peinte, reproduite con amore ainsi que disent les italiens, et donnant le dernier mot du réalisme. Mais, par un inconcevable oubli, l’artisan qui avait copié le modèle sur nature avait négligé de représenter les pieds, les jambes, les cuisses, le ventre, les hanches, la poitrine, les mains, les bras, les épaules, le cou et la tête. »…

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
mai 2017
L M M J V S D
« Mai    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,160,338 visites