You are currently browsing the monthly archive for août 2007.

Helmut Newton (avec épouse et modèle)

Terry Richarson, autoportrait

Nobuyoshi Araki

Rigel Herrera, Zebra con camara, 2006

Dali, Jeune vierge autosodomisée par les cornes de sa propre chasteté, 1954

Pierre Radisic

Taner Ceylan, Taner Taner, 2003

Ralph Gibson

Helmut Newton

Germaine Krull

Nobuyoshi Araki

Jérôme Bosch (1450-1516), le jardin des délices (détail)

Vladimir Dubosarsky & Alexander Vinogradov, la festa

Vladimir Dubosarsky & Alexander Vinogradov, fêtes d’été

Henri Rousseau, dit le Douanier, Le Rêve

Henri Matisse, le bonheur de vivre

Allen Jones, from Ways and Means, [no title] 1976-7

Albert Watson

Meret Oppenheim, Ma Gouvernante, 1936

Tony Ward

Bob Carlos Clarke, Dita Doll

Bruno Bisang

Stephane Mandelbaum

Ralph Gibson

Auguste Rodin

Gustav Klimt

Egon Schiele

Otto Schoff

Ralph Gibson

Hirakawa Noritoshi

Nakayama Tracy

La tentation et le fruit défendu. Eikoh Hosoe

La faute originelle serait-elle l’art de la fellation ? A voir la position équivoque d’ Adam et Eve, on pourrait se le demander. Et l’arbre de la connaissance n’est pas un pommier au plafond de la Sixtine, mais un figuier. Or une figue, c’est une « figa » en italien, une prune juteuse ou une pêche fendue en français… Le sexe de la femme… Intéressante interprétation rapportée sur ce site.

Très effrontée l’Eve de Hans Baldung (vers 1510)… L’air de ne pas avoir l’air. La tentation serait-elle plus forte que la mort ? Eve, le serpent et la mort.

La belle Simonetta Vespucci hanta certainement Piero di Cosimo.. Celui-ci enchaîne un serpent au collier de la dame; et le serpent semble se mordre… la queue. A moins qu’il ne descende vers l’aisselle de la belle ? Ce pli de l’aisselle est sans aucun doute le plus érotique et le plus équivoque de toute la peinture de la renaissance florentine…

Charnel, le couple d’Adam et Eve par Tamara de Lempicka. Pas de trace du démon. Juste le fruit défendu.

Le démon collé entre les cuisses. Andreas Bitesnich…

Et Satant qui exulte dès que le serpent enlace Eve vaincue…

Willian Blake, vers 1795

L’affaire, rappelle Damien Hirst, finit mal. Voici Adam et Eve, corps allongé sous le drap d’une table d’autopsie, couple désormais séparé, chacun en sa cage de verre. Voilà ce qui en est d’avoir fauté. (mais dieu que c’était bon)
Damien Hirst, Adam and Eve (Banished from the Garden) 1999.

Rest Energy, 1980

Marina Abramovic et Ulay ont chacun une réputation de « body-artistes » radicaux quand ils se rencontrent par hasard à Amsterdam en 1975. A partir de cette date et pendant treize ans, ils vont faire vie et œuvre communes, I’une et l’autre nouées par le désir d’intensifier la perception des situations quotidiennes.

La relation de couple dans toutes ses déclinaisons (amour, agression, confiance…) est le nerf du cycle des « Relation Works » qui consacre leur collaboration entre 1976 et 1980. Ces dix-sept performances dont une anthologie vidéo a conservé la trace, obéissent à un triple principe « ni répétition, ni fin prédéterminée, ni reproduction », qui confère à ces explorations des limites physiques, mentales et psychologiques une extrême tension.

La tension, ici, est celle de cette flèche pointée, de cet arc bandé par Ulay.

« Dans l’enregistrement vidéo de Rest Energy, on les voit pendant 4 minutes face à face en situation d’équilibre : Ensemble, nous tenons un arc tendu et une flèche empoisonnée. Par le poids de notre corps, nous mettons l’arc en tension. La flèche pointe le coeur de Marina. » Voir un extrait de la vidéo performance sur le site de Arte

Pier Paolo Pasolini, Les milles et une nuits (la trilogie de la vie). Dans cette scène d’anthologie, Aziz (Ninetto Davoli) bande son arc, un sexe d’or au bout de sa flèche. Cupidon d’un nouveau genre il pointe sa flèche vers le sexe de sa partenaire.

Alphonse Legros, Cupidon (Eros) et Psyche

Canova, Psyché ranimée par le baiser de l’Amour, 1793.

Hans Baldung Grien, Aristote et Phylis, 1513
Le philosophe Aristote , « cheval » de la courtisane Phyllis

Rigel Herrera, los rituales

Nan Goldin, Kana with Slave, Tokyo, 1994.

Erik Lang, in the closet

Araki Nobuyoshi, de la serie Erotos, 1993

Jiri Georg Dokoupil

Lequeu, Jean Jacques (1757-1826); Ah Elle s’écoute.

Pablo Picasso, la pisseuse , 1965

Claude Fauville

Gilles Berquet

Franz von Bayros

Hanah Wilke

Bas Meerman, Rhoypnol , 2001

Marcel Duchamp, Fontaine, 1917

Yoshifumi Hayashi

Version « utile » conçue pour les commodités sur aire d’autoroute en France… On attend de la voir installée…
Dans le genre, il existe aussi des urinoirs Kisses (en forme de bouche purpurine) et des urinoirs bonne soeurs (he oui n pisse sous la cornette)…

Jiri Georg Dokoupil, 1996

Ralph Gibson, untitled

Victor Brauner, le monde paisible, 1927

Nobuyoshi Araki, de la série erotos, 1993

Ralph Gibson, Untitled

Michael Maytal, untitled

Bruno Bisang, sans titre

Man Ray, le violon d’Ingres, 1924

Vassili Tsagorov

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,180,810 visites