You are currently browsing the category archive for the ‘_origine du monde’ category.

Jacques Lennep, tableau texte, 1975, hommage à Gustave Courbet.

zafrika.jpg

Non, ce n’est pas de la photographie. Chantre de l’homoérotisme, mateur de mecs, l’artiste turc Taner Ceylan s’inscrit dans la pure filière de l’hyperréalisme pictural. Le titre ce cette toile de 30 x 50 cm est d’ailleurs doublement significatif : « good morning mister Courbet », comme la célèbre toile « Bonjour monsieur Courbet », de Gustave Courbet, chef de file de l’école réaliste, toile également appelée « la rencontre ». Doublement significative car on évoquera aussi, à fleur d’eau et fleur de peau, cette autre toile de Courbet, l’origine du monde : celle-ci pourrait se lire comme une fort explicite version masculine de l ’emblématique tableau de Courbet.
D’ailleurs, quand on parle d’origine, cette autre toile se nomme « Adam entering me ». Retour aux origines. Adam et le fruit défendu sur plage paradisiaque.

hatlifigur.jpg

Une oeuvre telle « L’origine du monde » n’a pu qu’engendrer hommages et clins d’oeil. Les détournements de l’image sont aujourd’hui fréquents. J’en ai choisi deux. Orlan dont l’oeuvre est axée sur la modificarion corporelle de son propre corps ne pouvait que transformer le modèle de l’Origine. Elle lui greffe un fort beau service trois pièces, et toujours aussi engagée, titre son oeuvre : « Origine de la guerre ».
Zoran Naskovski, artiste serbe, quant à lui, modernise la chose tout en se permettant un petit feed-back. D’une part, il taille le jardinet de la belle, le poil pubien n’étant plus au goût du jour, et lui rase donc le minou. D’autre part, il lui donne le mouvement et cinématographie l’oeuvre, revenant, enfin, au moment où le modèle prend du plaisir, soit avant que Courbet, sans doute, ne fixe la scène sur la toile.

Toujours dans « Pikelporno » de Pipilotti Rist, l’hommage à Gustave Courbet est à peine déguisé…

Il était évidemment temps qu’il fasse son apparition sur ce blog, ce célèbre tableau qui défraya la chronique en 1866 et qui longtemps appartint à Jacques Lacan, fort discret quant à cette « Origine du monde » puisqu’il la fit placer dans un cadre à double fond et demanda à André Masson de peindre une oeuvre par dessus la toile…
« L’origine du monde » fut considérée par les contemporains de Courbet comme une oeuvre pornographique. Certes, le cadrage du tableau, comme un portrait intime sans visage… mais aussi ces lèvres rouges ainsi que ce téton bandé qui témoignent de l’activité récente du modèle de Gustave Courbet…
Amusante mais significative anecdote que la description que l’écrivain Maxime Ducamp fit du tableau, lui qui fut témoin direct de la sortie de la toile de l’atelier :  » lorsqu’on écartait le voile, on demeurait stupéfait d’apercevoir une femme de grandeur naturelle, vue de face, extraordinairement émue et convulsée, remarquablement peinte, reproduite con amore ainsi que disent les italiens, et donnant le dernier mot du réalisme. Mais, par un inconcevable oubli, l’artisan qui avait copié le modèle sur nature avait négligé de représenter les pieds, les jambes, les cuisses, le ventre, les hanches, la poitrine, les mains, les bras, les épaules, le cou et la tête. »…

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
décembre 2017
L M M J V S D
« Mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,186,648 visites