You are currently browsing the category archive for the ‘Bonnard Pierre’ category.

Henri Moreau

Guido Argentini

Pierre Bonnard

Guido Argentini

Frank Saxer

Peter Franck

Richard Loftis

s_db1.jpg

Pierre Bonnard

s_db2.jpg

Elina Brotherus

s_db3.jpg

Pierre Bonnard

s_db4.jpg

Nan Goldin

s_db5.jpg

Cynthia Westwood

s_db6.jpg

Elina Brotherus

s_db7.jpg

Théodore Chasseriau

s_db8.jpg

Auguste Renoir

s_db9.jpg

Henri Boutet

s_db10.jpg

Nicolas Ranaldi

pardessustete1.jpg

Robert Mapplethorpe

pardessustete2.jpg

Pierre Bonnard

pardessustete3.jpg

René Groebli

rovo1.jpg

rovo2.jpg

Auguste Elysée Chabaud

rovo3.jpg

rovo4.jpg

Pierre Bonnard

tub1.jpg

tub2.jpg

Edgar Degas

tub3.jpg

tub4.jpg

tub5.jpg

Pierre Bonnard

tub6.jpg

Edouard Manet

entrem1.jpg

Pablo Picasso

entrem2.jpg

Pierre Bonnard

entrem3.jpg

Raymond Duchamp-Villon

entrem4.jpg

entrem5.jpg

Gustav Klimt

entrem6.jpg

Giacomo Manzu

aubain1.jpg

aubain2.jpg

aubain3.jpg

Cynthia Westwood, huiles sur toile

aubain4.jpg

Belami

aubain5.jpg

aubain6.jpg

Pierre Bonnard

aubain7.jpg

Brassaï

aubain8.jpg

Robert Lepeletier

aubain9.jpg

aubain10.jpg
aubain11.jpg

Elina Brotherus

toi.jpg

Elle

lachambre1.jpg

Bill Brandt

lachambre2.jpg

Jack Vettriano

lachambre3.jpg

Pierre Bonnard

Edgar Degas

González Julio (1876-1942)
Femme debout se lavant

Edgar Degas, Femme assise sur le rebord d’ une baignoire et s’épongeant le cou

Beaufrère Adolphe Marie Timothée (1876-1960)
Femmes à leur toilette

Brett Witheley

Jack Vettrinano

Bonnard Pierre (1867-1947)
La table de toilette ou la glace

Pierre Bonnard, L’indolente

Guillaume Seignac, L’indolente

Rouffio Paul (1855-1911), L’indolente nue

Steinlen Théophile Alexandre (1859-1923)
Femme nue étendue sur des coussins

Brisgand Gustave (vers 1880-1944)
Extase

Dans ce cabinet de toilette au canapé rose, nue et à contre-jour, Marthe ne vous les montre pas tout à fait. Juste l’un de profil, tandis que la jeune femme se parfume. Mais dans les toiles de Bonnard, les dispositifs de miroirs sont parfois troublants. Celui du cabinet au canapé rose renvoie l’image du corps de Marthe, dont la peau pourtant veloutée prend, en se reflétant, des tonalités marmoréennes. Il réfléchit également une chaise, dont on ne trouve pourtant aucune trace, au premier plan. Est-ce la chaise du spectateur ou celle de Bonnard?
Le jour traverse la chambre, glisse de la fenêtre au canapé-lit rose et au mur tapissé jaune et vert, puis rebondit sur le corps de Marthe, pour s’inscrire dans l’eau du tub.
Pierre Bonnnard est un observateur émerveillé.
Nu à contre jour, 1908

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
avril 2017
L M M J V S D
« Mai    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,155,598 visites