You are currently browsing the category archive for the ‘Claudel Camille’ category.

Rodin choisit de représenter la domination de la femme sur l’homme qui, agenouillé devant elle dans une attitude d’adoration, paraît rendre un hommage presque religieux à une divinité indifférente. Notons que le premier titre de l’oeuvre, l’Hostie, indique clairement cette notion de dévotion.

Auguste Rodin, Eternelle idole, 1889


« Ma très bonne à deux genoux devant ton beau corps que j’étreins ». Lettre de Rodin à Camille Claudel (fin 1884 – début 1885 ).

Camille Claudel, l’Abandon, 1905

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
avril 2017
L M M J V S D
« Mai    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4,156,097 visites