You are currently browsing the category archive for the ‘_masturbation’ category.

Geoffroy de Boismenu, Bandol


Teenage Lust de Larry Clark, 1982

Lamia Ziade

Ralph Gibson, untitled

Rigell Herrera , Artilugios de Amor V, 2000

Richard Phillips, Mmmm

Olaf Martens

Toyen, Rêve d’adolescent

Paul Avril

 49-000085-01.jpg

49-000086-02.jpg

49-000092-02.jpg

Styrsky Jindrich (1899-1942)
« Emilie vient à moi en rêve ».
Artiste clé du groupe d’avant-garde tcheque « Devetsil », Jindrich Styrsky fut aussi un photographe, designer, poete et théoricien dont les oeuvres figurent principalement dans les musées tcheques et français. De 1925 a 1928 il vécut a Paris avec l’artiste Toyen: Ensemble ils élaborerent l' »Artificialisme », style plastique nouveau melant les valeurs associatives et l’évocation de structures chromatiques. Il rencontra André Breton en 1929 et fut un des animateurs du groupe surréaliste de Prague a partir de 1934.

img_1264.jpg

Toyen

49-000082-01.jpg

Styrsky Jindrich (1899-1942)
« Emilie vient à moi en rêve ».

img_1265.jpg

Toyen

t01694_9.jpg

Claes Oldenburg, projet pour Picadilly Circus, lipsticks

image-2.jpg

Roy Stuart, rue Royale

c171xfile.jpg

Tony Ward

mccarthy.jpg

mccarthy-0107_120jpg.jpg

mccarthy-0107_121jpg.jpg

Paul mcCarty, the garden, 992. 914 x 610 x 671 cm. Woos, fiberglass, motors, latex rubber, foam rubber, wigs, clothing, artificial turf, rocks, pineneedles, leaves and trees

6b_7270_01_2_3.jpg

40_7270_09_2_3.jpg

76_7270_10_2_3.jpg

f5_7270_12_2_3.jpg

Otto Rudolf Schatz (1900-1961), scènes érotiques, aquarelles sur papier, 1941

 786_6_pop.jpg

Jules Pascin, la tentation de deux religieuses.  (1885-1930)

cliquer sur l’image pour apprécier les détails…

Deux religieuses qui se caressent en excitant leur public : un homme bedonnant qui se masturbe ouvertement, sur son dos une femme extrêmement jeune, deux couples en plein coït, dont un homosexuel noir ! Le tout dans une atmosphère rendue frénétique par l’énergie et l’urgence du trait de Pascin. Difficile de faire plus provocant. Ne sous-estimons pas l’insoumission d’un tel comportement : en 1917, on verra la galerie qui l’expose fermée par la police, simplement parce qu’il aura peint des poils pubiens.

studies64.jpg

Robert Heinecken, studies 64, 1970

559px-franz_von_bayros_003.jpg

Franz von Bayros (1886-1924)

deuxamies.jpg

Gilles Berquet, sans titre.

à propos de Tony Ward, j’évoquais le traitement du noir et blanc. Chez ce photographe américain particulièrement sulfureux, tout tient en effet au grain. Quant au sexe, Ward a un grain aussi.

tony5.jpg

tony6.jpg

tony9.jpg

klimt1.jpg

Gustav Klimt, femme aux jambes écartées, 1914-16

rodin1.jpg

Auguste Rodin, femme nue assise les jambes écartées, une main au sexe, vers 1890 ; dessin et aquarelle

emin_caresse.jpg

Tracey Emin, masturbating, huile sur toile, 2006

le titre de ce dessin de Pablo Picasso est piquant : « personnage de « Tête d’homme » brandissant des verges ».

Il en brandit une au moins avec plaisir.

Carnet 39, daté du 20 juillet 1930

93-004163-01.jpg

Le titre de celui-ci, signé Marc Chagall et daté de 1913, ne l’est pas moins : « Nu en mouvement ». On ne peut mieux dire.

38-000195-01.jpg

saltz12-18-12.jpg

On connait le style parfaitement décalé, déjanté, british, déformant de John Currin, lui qui balance entre peinture de la Renaissance, culture pop, mode contemporaine, adepte des genres les plus éculés pour des sujets de parfait mauvais goût. On connait par exemple ses portraits de quinquagénaires béates et débordantes d’une candeur offerte. Le voici qui se penche sur des vintages pornographiques scandinaves pour nous offrir l’académisme de la pornocopie, cannibalisant ces images à l’huile et sur toiles. Stupéfiant. « Rotterdam 2006 » ci dessus, Kissers ci-dessous, dont la source iconographique circule sur le net. Non pas sur un site consacré à la peinture.

currin.jpg

Thomas Ruff, nude ye29, 2003

Objectivement, l’objectivité serait-elle ? Thomas Ruff, chef de file de l’école de Düsseldorf réinterroge perpéptuellement le médium qui est le sien, la photographie. Quitte à être un photographe qui ne photographie pas. Ainsi ses « Nudes », clichés hards glanés sur le net et qu’il retravaille, produisant une sorte de matérialité hybride, une réalité paraissant irréelle. Les objets sont devenus des fétiches-machines, des objets de culte étranges, des sculptures involontaires, des objets pour ainsi dire auréolés. Le tout agit comme un surréalisme sans rêve. Un recyclage de photographies usagées, un peu comme un erzatz de l’art dont Ruff ferait un art de la surface.

Thomas Ruff, nude bi14, 2004

avertissement

D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus.

point de vue

il n'y a pas d'art érotique. Il n'y a que l'art. Il peut bien sûr être érotique. Question de point de vue... sur l'art.
octobre 2019
L M M J V S D
« Mai    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Revue de net

Archives

Catégories

Stats depuis le 17.06.07

  • 4 266 088 visites