Un petit haïku du dix-huitième siècle :
« Ma corne de buffle
S’est fendue, chuchote-t-elle
A son médecin »

04-003906.jpg

04-0039051.jpg

La corne de buffle, appelée ‘messire de la Corne’, était le matériau principal dont étaient façonnés les olisbos, ou pénis artificiels.
La corne de buffle, dure et impossible à ramollir, était néanmoins considérée comme de qualité inférieure à l’écaille de tortue.

Album de treize estampes érotiques, 1801
Eiri Hosoda (actif de 1790 à 1800)