Dripping : Le terme provient de la gastronomie. Le dripping, c’est la graisse de rôti, mais aussi l’égouttage, le dégoulinage.
En arts plastiques (incluant les arts décoratifs), le dripping est une technique consistant à tremper un ustensile (très accessoirement un pinceau) dans la peinture et à le laisser goutter ensuite sur la toile.
Philippe Meste éjacule sur des beautés glacées pour en faire de dérangeantes « aquarelles ». Les taches de sperme aux formes esthétiques souillent (exaltent ?) des top models qui posent pour des marques de prestige. « La lubricité est dans l’œil du regardant, dit-il, le plaisir dans celui de l’artiste ».

Philippe Meste, aquarelles, 1995